Cadre juridique

Qui sommes nous :

Le Groupe Historique et Archéologique de la région de Mehun-sur-Yèvre (Ghamy) est une association née en avril 1980, dont le but initial est la sauvegarde et la compréhension des ruines du site du château de Mehun-sur-Yèvre. De là, s’ensuivent la diffusion des connaissances, la présentation de thèmes historiques sous la forme d’expositions, de conférences, séminaires ou colloques ; l’association propose également des découvertes réservées aux membres, des voyages ouverts à tous, des programmations scientifiques ou plus scolaires, parfois son aide à l’achat d’œuvres pour le musée Charles VII qu’elle a largement contribué à recomposer par ses découvertes archéologiques et ses actions bénévoles. L’association contribue au développement des manifestations historiques de Mehun, tel le marché médiéval ou la visite de nuit du château-musée. Elle mutualise régulièrement ses moyens avec des associations amies* ou, tous les automnes, en accueillant avec le concours du Souvenir napoléonien et de la Ville de Mehun, des conférenciers autour de sujets liés à Napoléon 1er et à son époque.

* Les Amis de la Tour Jean sans Peur, les Feux-Follets du roi Charles, les Compagnons du duc de Berry en Cœur de France, la Maestrie du Berry, les Alleutiers François, les Forges de la Brume, la Confrérie d’Arc Saint-Sébastien famille du Centre, la Société d’Archéologie et d’Histoire du Berry, les Chemins de la Guerre de Cent Ans,.. pour ne citer que celles-ci, piliers des animations costumées ou des échanges d’érudition…

 

Pour en savoir plus :

  • L’association est forte de près de 150 membres, d’honneurs, bienfaiteurs, sympathisants, bénévoles, voire institutionnels ou d’échanges associatifs. Aucune action n’est lucrative, tous les financements rassemblés sont destinés à la sauvegarde du patrimoine, à l’enrichissement des collections et à la diffusion des connaissances.

 

  • Ses activités dites marronniers sont l’Assemblée générale en janvier, la conférence de printemps, les journées membres, la visite de nuit du château-musée de Mehun le 14 août, la conférence d’automne…

 

  • Les activités moins périodiques : voyages, séminaires en fonctions des dates anniversaires des événements historiques, organisation ou participation à des colloques, l’accueil d’associations amies…

 

  • Activités de fond : webmestre, recherches sur le mobilier archéologique mis au jour, encadrement de recherches en cours en lien avec les facultés, publications…

 

  • L’association est enregistrée en Préfecture de Cher sous le n° 4031 et au greffe associatif sous le n° W183001188. Publiée au Journal officiel en avril 1980.

 

  • Son identité Siret est le 383 009 644 00014 ; le code APE 9103Z.

 

  • Depuis juillet 2016, elle est homologuée sous le n° CE-018-16-00031-00 pour accueillir un Service Civique qui est à la disposition des membres pour toute hésitation ou problème informatique (création de loging…).Quelques articles importants de nos statuts autour des buts et fonctionnement :

 

 

Article 2

  • Cette association a pour but de mieux connaître et de faire connaître le passé historique de cette région.

 

  • Cette association ouverte à tous, regroupe dans l’ordre alphabétique les communes de : Allogny, Allouis, Berry-Bouy, Brinay, Foëcy, Marmagne, Mehun-sur-Yèvre, Quincy, Saint-Laurent, Sainte-Thorette, Vignoux-sur-Barangeon.

 

  • Cette association est apolitique.

 

  • L’action principale de l’association étant la sauvegarde et la compréhension des ruines du château de Jean de Berry à Mehun-sur-Yèvre.

 

  • En fonction de ses moyens, la promotion et la réorganisation des collections du musée Charles VII, installé sur le site.

 

 

Article 3

  • Le siège social est fixé : Rue de la Gargouille 18500 Mehun-sur-Yèvre.

 

  • Il pourra être transféré par simple décision du conseil d’administration ; la ratification par l’assemblée générale sera nécessaire.

 

 

Article 4

  • Les moyens d’action de l’association sont les séances de travaux, bulletins, périodiques, publications, mémoires, conférences et manifestations diverses.

 

  • Pour une meilleure compréhension du patrimoine, l’association peut-être amenée à organiser des recherches archéologiques, des prospections de terrain et des recherches diverses, notamment d’archives ou d’inventaires photographiques.

 

  • Pour tous les points ci-dessus, l’association doit s’en référer aux administrations compétentes.

 

  • Dans le cadre de ses activités l’association peut-être amenée à organiser seule ou avec l’aide d’organismes habilités des visites à caractère historique, des classes patrimoines et en général procéder à l’accueil des chercheurs et visiteurs qui le désirent.

 

 

Article 6

  • Pour faire partie de l’association, il faut être présenté par deux de ses membres et être agréé par le bureau qui statue, lors de chacune de ses réunions sur les demandes d’admission présentées. Le candidat doit faire sa demande au moins deux semaines avant la prochaine réunion du bureau. Ces membres sont élus à la majorité simple.

 

 

Article 9

  • Les recettes annuelles de l’association se composent :
    1) du revenu de ses biens s’il y a lieu ;
    2) des cotisations et souscriptions de ses membres ;
    3) des subventions de l’Etat, des départements, des communes et des établissements publics ;
    4) du produit des libéralités dont l’emploi est autorisé au cours de l’exercice ;
    5) des ressources créées à titre exceptionnel, et, s’il y a lieu, avec l’agrément de l’autorité compétente ;
    6) du produit des rétributions perçues pour service rendu ;
    7) du produit des publications.

 

 

Article 11

  • L’association est dirigée par un conseil de membres, élu pour trois années par l’assemblée générale.

 

  • Les membres sont rééligibles.

 

 

Article 15

  • Le président représente l’association dans tous les actes de la vie civile. Il peut donner délégation dans les conditions qui sont fixées dans le règlement intérieur. En cas de représentation en justice, le président peut être remplacé par un mandataire agissant en vertu d’une procuration spéciale.

 

  • Les représentants de l’association doivent jouir du plein exercice de leurs droits civils.

 

 

Article 25

  • Les décisions de l’assemblée générale sont obligatoires pour tous, même pour les absents et les dissidents.